Emmanuel Terray, à propos de Penser à droite, à retrouver aussi dans Les Raisons de la révolte. Regardez aussi Ulysse clandestin, de Thomas Lacoste, et tous les excellents films de La Bande Passante (ne pas manquer Forain chez tous, avec Marcel Detienne.

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ». Regardez le film de Gilles Perret. Et voyez aussi, ci-dessous, Duel sous l'Occupation : En France, depuis 1936, deux conceptions de la politique s'opposent : Léon Blum, leader du Front populaire, affronte Philippe Pétain, à la tête du gouvernement de Vichy. L'année 1940 est le point d'orgue de ce duel.

Ce que la France doit aux étrangers...

"Je voudrais être toucan, le bel oiseau, pour être à travers le ciel, annonceur, à races et langues que Kongo nous est né, notre roi ! Kongo, qu'il vive !" Aimé Césaire, Une saison au Congo

“Je m’élève ici au nom de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde ils pourront faire entendre leur voix et la faire prendre en considération, réellement. Sur cette tribune beaucoup m’ont précédé, d’autres viendront après moi. Mais seuls quelques-uns feront la décision. Pourtant nous sommes officiellement présentés comme égaux. Eh bien, je me fais le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde ils peuvent se faire entendre. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger.” Thomas Sankara

Accueillir et protéger les réfugiés.

Pascal Blanchard : un film et un entretien.

Le 19 septembre 1956, alors que la France se débat avec l'une de ses dernières colonies, alors que les Etats-Unis sont en froid avec le bloc communiste ; alors que les Droits de l'Homme ne concernent pas les noirs, un congrès d'un genre nouveau va bouleverser la face du Monde. Pendant 3 jours, Léopold Sédar-Senghor, Alioune Diop, Aimé Césaire, Louis Armstrong, Joséphine Baker et bien d'autres, vont animer le premier Colloque des intellectuels et artistes noirs à l'amphithéâtre Descartes de la Sorbonne. Leur but, obtenir la reconnaissance de leurs valeurs, de leurs négritudes. Forts des soutiens de Sartre, Gide ou Camus, ils vont allumer la mèche de l'émancipation, pour qu'on laisse enfin entrer l'Homme de couleur sur la grande chaîne de l'Histoire. N'en déplaise au monde occidental. Dans ce documentaire qui a été diffusé en octobre 2006 sur France 2 dans le cadre de l'émission Infrarouge, le réalisateur américain Bob Swaim revient sur les circonstances de la tenue de ce colloque et explique pourquoi les grandes puissances de l'époque - la France, les Etats-Unis et l'URSS - ont tout fait pour le perturber, en dénigrer les conclusions et en étouffer la portée. Des images d'archives et le récit de certains participants illustrent le propos.

Smaïn Laacher : La vérité sur les réfugiés et Mythologie du sans-papiers

Il y a un an, la photo du petit Aylan, ce jeune Syrien retrouvé mort sur une plage turque après le naufrage de son embarcation bouleversait le monde. Depuis, que s'est-il passé ? Ecoutez, sur le site de France Inter, le reportage de Vanessa Descouraux, "Réfugiés syriens, la deuxième vie".

Voyage au bout de la droite (France Inter) : écoutez l'émission en cliquant sur l'image de gauche. Lire aussi l'interview de Stéphane François sur le site d'Arte, ainsi que le film de Mo Asumang, en cliquant sur l'image de droite.

Ne manquez pas La Mécanique des flux !

La rage de lire : deux histoires à écouter
Le goût de la lecture peut venir à tout âge. Chez Daniel, c'est à 47 ans quand il a voulu mettre fin à son illettrisme. Pour Alice, cette envie a pris le dessus sur sa morale lorsque, adolescente, elle a commencé à voler des livres au supermarché (émission "Les Pieds sur terre").

21 jours au coeur de l'illettrisme