A écouter : croyance et religion, conférence prononcée à Lyon, le 23 novembre 2017.

Les discussions autour de ces notions sont généralement sans fin, et s'appuient fréquemment sur des sens différents de ces termes pour chacun des interlocuteurs. 
Dès lors, il convient d’examiner précisément l’histoire des significations de toute une série de mots : croyance et religion, certes, mais aussi mythe, légende, fable, conte, etc., qui sont souvent considérés comme synonymes dans le langage commun… 
Or ces termes ont régulièrement changé de sens au cours du temps, avec même des inversions complètes, allant de « parole de vérité » à « discours trompeur ». De plus, les comparaisons d’une langue à l’autre montrent qu'ils ne sont pas universels, et qu’ils peuvent même être intraduisibles. 
Ce type d'examen permet d’élucider nos représentations, et de mettre temporairement à distance nos opinions en pratiquant le « pas de côté » caractéristique de l’anthropologie, évitant ainsi la stérilité d'un face-à-face dogmatique. 
Étudier scientifiquement la diversité des représentations permet de mettre à distance ses propres croyances, et conduit à relativiser la volonté dominatrice de celles qui ne supportent pas la critique.

Lire l'entretien dans Sciences humaines (n° de février 2018).