Avoir vingt ans dans les Aurès est un film français réalisé par René Vautier et sorti en 1972. Le film ressort en version numérique restaurée le 3 octobre 2012. Le film a été considéré comme une vision « incorrecte » de la guerre d'Algérie, avec une apologie de la désertion.
En avril 1961, dans le massif des Aurès, un commando, formé d'appelés bretons, affronte un groupe de l'Armée de libération nationale : il fait un prisonnier algérien. Le soldat français blessé au cours de l'accrochage, instituteur dans le civil, se rappelle les événements qu'il a vécus avec ses camarades au cours des derniers mois : leur opposition à la guerre en Algérie les a conduits dans un camp réservé aux insoumis ; Il se remémore la façon dont leur chef a su les transformer, de jeunes Bretons antimilitaristes qu'ils étaient, en redoutables chasseurs de fellaghas, prêts à tuer et y prenant goût, tous sauf lui, cèdent progressivement à l'escalade de la violence.

Afrique 50 de René Vautier : ce film a pour origine une commande destinée à montrer aux élèves des collèges et lycées de France, la mission éducative dans les colonies d'Afrique occidentale françaises. Mais, sur place, René Vautier décida de témoigner d'une réalité non commandée. Premier film anticolonialiste français, Afrique 50 valut à son auteur plusieurs mois d'emprisonnement, et fut interdit pendant plus de quarante ans.